Sous la direction de Géraldine Castel,  Caroline Rossi
Ce numéro de la revue ILCEA se propose d’offrir un aperçu de projets de recherche rendus possibles par une intégration du numérique dans diverses disciplines SHS et aires géographiques, mais aussi de faire état des questionnements des chercheurs qui y ont eu recours, des solutions qu’ils ont mises en place afin de mener à bien leurs travaux et de pistes de réflexion pour l’avenir sur ce terrain encore largement exploratoire.

Présentation

Ce numéro souhaite présenter, en complément des initiatives anglo-saxonnes les plus visibles en humanité numériques, des projets conduits dans un périmètre géographique et disciplinaire plus divers.
Il vise aussi à faire état des questionnements des chercheurs dans ce domaine, des solutions qu’ils ont mises en place afin de mener à bien leurs travaux et de pistes de réflexion pour l’avenir sur ce terrain encore largement exploratoire.
Il s'adresse à un public de chercheurs et d’étudiants de master et doctorat désireux de s’initier aux humanités numériques ou de diversifier leurs connaissances en matière d’utilisation du numérique en recherche SHS.

Auteurs

Géraldine Castel est maîtresse de conférences en civilisation britannique à l’Université Grenoble Alpes et appartient au laboratoire ILCEA4 (Institut des langues et cultures d’Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie). Elle travaille à la frontière de la science politique britannique et des humanités numériques depuis une dizaine d’années. Elle s’est formée à plusieurs outils et approches sur cette période et assure un cours d’introduction aux humanités numériques auprès d’étudiants de Master. Elle occupe depuis la rentrée 2019 une charge de mission SHS et numérique auprès du vice-président de l’UGA à Valence et du CMQ Numérique Drôme Ardèche.

Caroline Rossi est professeure des universités en traduction spécialisée à l’Université Grenoble Alpes. Elle co-dirige le Groupe de recherche en traduction spécialisée multilingue (GREMUTS) au sein de l'ILCEA4. Elle s'intéresse aux effets des transformations liées aux nouvelles technologies et outils numériques sur la traduction professionnelle comme sur la formation des traducteurs, et porte actuellement un projet européen sur l’enseignement de la traduction automatique (MultiTraiNMT). Linguiste de formation, elle articule ses travaux en traduction à une recherche en linguistique cognitive et de corpus. Éditrice en chef de la revue de l’Association française de linguistique cognitive (CogniTextes, revue de l AFLiCo) jusqu’en décembre 2019, elle est désormais présidente de l’AFLiCo.

Revue ILCEA, les derniers titres

Publié le 12 mars 2020
Mis à jour le 26 mars 2020