Auteur·e(s) fulvio delle donne
Traduit par michèle grévin
Un portrait riche et complet de la « culture frédéricienne » et du rôle joué par le souverain dans l’extraordinaire vitalité intellectuelle et artistique qui caractérise l’Italie du Sud dans la première moitié du XIIIe siècle.

Présentation

Frédéric II de Souabe (1194-1250) est le dernier empereur à donner une valeur universelle à ce titre. Pendant une trentaine d’années, il est le seigneur le plus puissant de l’Europe. Le violent affrontement avec la papauté le conduit à devenir le promoteur d’un extraordinaire renouveau idéologique, dont les principaux auteurs sont les hommes de lettres et les fonctionnaires qui l’entourent. Sa cour est ainsi devenue un centre d’attraction pour des traditions culturelles multiformes et un moteur d’innovations littéraires et scientifiques destinées à exercer une influence décisive pour les siècles à venir.
Le livre examine en profondeur les personnages et l’élaboration d’une conception culturelle inédite. Pour la première fois dans l’histoire, le savoir issu de l’étude approfondie est représenté comme le moyen pour parvenir à la connaissance, seule porte d’accès à la noblesse : à la fois aux vertus spirituelles et aux hautes fonctions de l’État.

Auteur·e(s)

Fulvio Delle Donne est professeur de littérature latine médiévale et humaniste à l’université de la Basilicate (Italie). Avec une vingtaine de monographies et d’éditions critiques à son actif, l’auteur est l’un des meilleurs spécialistes actuels de l’histoire culturelle et politique de l’Italie méridionale à la fin du Moyen Âge.

La traduction de la version originale italienne, parue en 2019, a été réalisée par Michèle Grévin.

Collection Italie Plurielle, les derniers titres

Publié le10 juin 2021
Mis à jour le17 juin 2021