Auteur(s) Pak T'aewôn
Traduit par Patrick Maurus
Premier "roman" moderne coréen, Une journée du romancier monsieur Kubo boulverse les codes littéraires de l'époque.

Présentation

Dans le Séoul de 1934, en pleine occupation japonaise, Kubo parcourt sa ville à la recherche d’inspirations, de rencontres, de sens, de bonheur. Cette errance s’accompagne d’une réflexion plus profonde sur lui-même et sur cette jeunesse qui se construit et se modernise avec le Japon comme nouvelle référence.

Une journée du romancier Monsieur Kubo
est un texte fondateur de la littérature coréenne moderne puisqu’il traduit un besoin de rupture qui se manifeste dans l’écriture même, altérant ponctuation, rythmes et grammaire. Ces « étrangetés » stylistiques ont été préservées dans cette traduction de Patrick Maurus, afin de comprendre comment l’auteur Pak T’aewon bouleverse les codes littéraires de l’époque.

Auteurs

Pak T'aewôn, né à Séoul en 1909 et mort à Pyongyang en 1986, est un auteur "moderniste" de romans et de nouvelles. 

Patrick Maurus, grand spécialiste de littérature coréenne, est professeur émérite à l'Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco) et directeur de la collection Lettres coréennes chez Actes Sud.

Collection Paroles d’ailleurs, les derniers titres

Publié le 10 janvier 2019
Mis à jour le 15 novembre 2018