Auteur(s) Alain Vaillant
La crise de la littérature : la rumeur est si banale aujourd’hui qu’elle en paraît avoir existé de tout temps. En fait elle date des années 1830.

Présentation

Nous pouvons très précisement dater l'apparition de la thématique de la crise de la littérature des années 1830, et des bouleversements culturels qui, liés aux séquelles sociales de la Révolution, transforment radicalement la communication littéraire. Cette mutation – qu’on appellera indifféremment romantisme ou modernité – touche non seulement le fonctionnement social ou institutionnel, mais surtout la nature même de la littérature, considérée désormais comme un fait textuel et non plus discursif : de cette rupture jusqu’alors inimaginable avec la tradition héritée de l’Antiquité, découlent toutes les grandes innovations esthétiques du XIXe siècle.
L’histoire de la crise sera donc ici inséparable de l’analyse littéraire des poétiques de crise qui, par la force des choses, ont permis de révolutionner l’art d’écrire, prose et poésies confondues. Enfin, les œuvres singulières des auteurs doivent elles aussi se comprendre à la lumière de cette crise inaugurale ; on le vérifiera à propos de quelques figures majeures de la littérature moderne : Mme de Staël, Lamartine, Balzac, Musset, Hugo, Baudelaire, Allais, Mallarmé.

Collection Bibliothèque stendhalienne et romantique, les derniers titres

Publié le 1 décembre 2005
Mis à jour le 9 octobre 2017