Auteur(s) Sylvie Dardaillon
Entre image et texte, les albums de Béatrice Poncelet transmettent une culture littéraire, artistique et humaine. Comme le montre cet ouvrage, ils permettent une approche dynamique de la lecture littéraire, en particulier dans le cadre scolaire.

Présentation

À la croisée entre deux logiques disciplinaires, les études littéraires et la didactique de la littérature, cet ouvrage s'inscrit dans une problématique générale de la littérature de jeunesse comme lieu d’exigence et d’émergence des formes, comme lieu d’entrée de l’enfant en littérature.

L’œuvre protéiforme de Béatrice Poncelet questionne les théories de références de la critique littéraire, en particulier les théories du texte. Dans une perspective didactique et face au décalage parfois évident entre les goûts des lecteurs experts, des enseignants et des enfants, l’auteure s’interroge sur la réception de ces albums complexes, sur la nécessaire médiation de l’adulte et sur la vocation de l’école à amener les enfants vers ce genre de production.

Quelle démarche spécifique faut-il adopter pour étudier un album intégral à l’école, depuis le choix d’un univers d’auteur, jusqu’aux dispositifs de présentation et de questionnement des œuvres dans la classe?? Comment intégrer la BD comme source documentaire, dans le cadre d’une histoire culturelle et sociale des représentations?? Comment éviter les effets d’instrumentalisation prétexte, au profit d’une approche intégrée, où la bande dessinée est davantage étudiée pour elle-même, dans sa dimension littéraire et plastique?? Par-delà l’immersion de la BD dans la culture médiatique, l’enjeu est bien de placer les élèves en situation de questionnement face aux œuvres, pour promouvoir les Humanités comme cultures de l’interprétation.

Collection Didaskein, les derniers titres

Publié le 2 juillet 2013
Mis à jour le 19 décembre 2018