Auteur(s) Laurence Roussillon-Constanty
Partant du mythe de Méduse, cet ouvrage nous fait entrer dans l'univers poétique et pictural de D. G. Rossetti, figure majeure du mouvement préraphaélite anglais.

Présentation

On connaît bien la silhouette des femmes peintes par Dante Gabriel Rossetti, l’un des peintres majeurs du mouvement préraphaélite anglais : mâchoire carrée, cascade de cheveux longs bouclés, teint diaphane… Mais on connaît moins les poèmes composés en regard de ses tableaux ou même écrits directement sur la toile. Poèmes fleuves ou sonnets, ces écrits parlent d’amour éternel et pourtant éphémère, d’une femme idéale rêvée plus que contemplée, d’une amoureuse fatale tout à la fois vénérée et redoutée. Au cœur de l’Angleterre victorienne, l’Anglo-Italien Rossetti serait un nouveau Dante, ou un antique héros à l’image de Persée, qui, pour gagner la main d’Andromède, dut s’emparer de la tête de Méduse, emblème d’une féminité effrayante et dangereuse.
Dans ce livre, l’auteur nous invite à retracer le parcours unique d’un des rares auteurs anglais à avoir été à la fois peintre et poète.

Collection Esthétique et représentation : monde anglophone (1750-1900), les derniers titres

Publié le 1 mars 2008
Mis à jour le 20 août 2019