Traduit et annoté par Patrick del Duca
Les mauvais coups de Renart racontés par un auteur alsacien en moyen haut-allemand et traduits en français.

Présentation

Cette adaptation alsacienne du Roman de Renart date de la fin du XIIe siècle ou du début du XIIIe siècle. On y retrouve de nombreux épisodes empruntés à l'œuvre française, comme Renart et les anguilles ou la pêche au seau, mais ils sont réagencés dans une perspective nouvelle. Tandis que la première partie du récit demeure assez proche de l'esprit ludique et facétieux des branches françaises dont elle s'inspire et présente un renard qui tente, avec plus au moins de succès, de piéger d'autres animaux, le deuxième mouvement se veut beaucoup plus acerbe et se distingue par son originalité.
L'auteur alsacien y décrit un monde à l'envers où la malhonnêteté et la ruse l'emportent sur toutes les autres valeurs. À travers cette critique de la société contemporaine, Heinrich dit le Sournois vise également le pouvoir impérial, dénonçant la tyrannie et le manque de loyauté des Hohenstaufen.
Cette édition présente le texte moyen haut-allemand établi d'après le manuscrit 341 de la bibliothèque universitaire de Heidelberg et intègre le fragment de Cassel qui constitue la version la plus ancienne du récit dont nous disposons. Le texte alsacien est accompagné d'une introduction, d'une traduction française et de nombreuses notes permettant de le situer
dans son contexte social et historique.

Auteur·e(s)

Patrick del Duca est professeur à l'Université Clermont Auvergne où il enseigne la langue et la littérature allemandes du Moyen Âge. Ses domaines de recherche sont le roman arthurien, le roman d'Antiquité et le récit bref.

Collection Moyen Âge européen, les derniers titres

Publié le19 mai 2022
Mis à jour le6 mai 2022