Auteur·e(s) René Ghil
Textes réunis et présentés par Jean-Pierre Bobillot
Une version singulière de l'histoire de la poésie française de 1883 à 1922, par un de ses plus combatifs acteurs, adversaire du Symbolisme et créateur de l’« instrumentation verbale », qui fonda le premier des groupes d’avant-garde européens.

Présentation

En 1923, deux ans avant sa brusque disparition, René Ghil publie Les Dates et les Œuvres, grand ouvrage rétrospectif et se voulant définitif, à forte teneur (et saveur) polémique et autojustificatrice, d’un intérêt majeur. En effet, il y raconte par le menu les années d’affrontement entre Symbolisme et Poésie scientifique, de 1883 à 1892, et apporte un éclairage très précieux sur les avant-gardes et les querelles des années 1919-1922, recouvertes ensuite par la grande vague surréaliste. Mais on y trouve, au passage, les portraits de maints protagonistes plus ou moins illustres (Jean Moréas, Gustave Kahn, Stuart Merrill) ; maints éloges de personnages moins connus, mais qui apparaissent comme d’intéressants acteurs de la vie littéraire et intellectuelle d’alors (George Bonnamour et Gaston Moreilhon, Marcello-Fabri, les frères Jamati) ; maintes anecdotes et évocations (ses « visites à Verlaine », sa conversation avec Sully Prudhomme, les « Mardis de Mallarmé »…) ; de brèves mais pénétrantes analyses d’œuvres de poètes ou de critiques les plus divers, et un essai complet sur Mallarmé – non dénués d’admiration sincère, de vivacité et de nuance, et volontiers rehaussés de quelque trait d’humour, quelquefois mordant –, qui en font un ouvrage en définitive fort agréable et passionnant, pour qui s’intéresse à l’époque, ou à son auteur. Les Dates et les Œuvres forme avec les deux essais de 1909 et 1920, repris intégralement dans la même collection sous le titre De la Poésie-Scientifique & autres écrits, un ensemble parfaitement cohérent, marquant l’évolution, l’affermissement et la stabilisation de la pensée la plus personnelle – au moment où elle se dégageait totalement de sa prime gangue symboliste – d’un Ghil que l’on découvre plus serein, mais non moins combatif…

Collection Archives critiques, les derniers titres

Publié le7 janvier 2013
Mis à jour le21 avril 2020