Auteur·e(s) vincent berdoulayolivier soubeyran
Comment l’adaptation est-elle invoquée face au caractère imprévisible des menaces qui pèsent sur nos sociétés ? À l’aide de l’exemple du changement climatique, cet ouvrage s’attache à montrer comment l’adaptation est pensée en matière de planification territoriale et environnementale et comment l’utilisation de notions comme la prévention, la résilience, la sécurité ou la préemption font à leur tour peser de graves menaces sur les libertés fondamentales.

Présentation

L’adaptation est désormais souvent évoquée pour faire face à l’imprévisibilité des menaces environnementales qui pèsent sur la société. Cet ouvrage montre pourquoi et comment la question de l’adaptation, relancée aujourd’hui par l’enjeu climatique, est une opportunité pour repenser de façon plus générale l’approche de la planification environnementale et territoriale. Puisant dans l’expérience française, mais aussi étrangère, et dans la recherche scientifique internationale, il appelle, en fait, à une véritable mutation de la pensée aménagiste afin de rendre complémentaires écologie, éthique et démocratie.
Il en montre les frémissements actuels à la lumière d’un examen approfondi des enjeux qui la conditionnent, notamment : les fils jamais complètement rompus de réflexions anciennes montrant que l’adaptation est un défi complexe ; le renversement de la démarche immunitaire de la société vis-à-vis de l’environnement ; le danger posé par les solutions qui, prenant acte de l’incertitude, visent à substituer la prévision par la préemption face aux possibilités d’évènements catastrophiques.
Comment, alors, dépasser les solutions socialement et territorialement excluantes d’une partie de la population, voire liberticides pour tous ? C’est finalement à une conversation entre la nature, les autres et nous-mêmes que cet ouvrage nous invite.

Auteurs

Vincent Berdoulay est professeur émérite de l’université de Pau et des Pays de l’Adour. Ses travaux portent principalement sur l’histoire et l’épistémologie de la géographie, les enjeux écologiques, environnementaux et patrimoniaux, l’aménagement, l’urbanisme et la culture.

Olivier Soubeyran est professeur émérite de l’université Grenoble Alpes. Ses enseignements, recherches et publications portent sur les théories de la planification environnementale, la prospective, les conséquences du changement climatique, et les relations entre la pensée aménagiste et la pensée géographique.

Collection Écotopiques, les derniers titres

Publié le18 juin 2020
Mis à jour le18 juin 2020