Sous la direction de joëlle salomon cavincéline granjou
Une enquête interdisciplinaire sur les dynamiques croisées d’écologisation de la ville et d’urbanisation de l’écologie.

Présentation

L’écologie est entrée en ville et s’intéresse désormais aux écosystèmes urbains. L’enjeu est de taille dans un contexte mondial de plus en plus urbanisé. Cet ouvrage collectif interroge les différentes facettes de cette écologie qui s’urbanise, en proposant les perspectives croisées des sciences humaines et sociales, des sciences de la nature, ainsi que des gestionnaires urbains. L’objectif est de répondre à deux questionnements principaux en miroir. D’une part : qu’est-ce que la ville fait à l’écologie (en quoi fait-elle évoluer ses concepts, ses pratiques, ses imaginaires) ? Et, d’autre part : qu’est-ce que l’écologie fait à la ville (en quoi influence-t-elle la gestion et la fabrique urbaine contemporaine) ?
Pour répondre à ces questions, les contributions abordent des espaces et des échelles – parcs, jardins privés, friches, quartier, système urbain – de même que des objets de connaissance naturalistes – plantes, animaux, insectes, sols – très variés dans les villes de Berlin, Zurich, Genève, Lausanne, Paris, Strasbourg et Marseille. 

Auteur·e(s)

Joëlle Salomon Cavin est maître d’enseignement et de recherche en géographie à l’Université de Lausanne. Ces travaux s’inscrivent dans le champ de la géographie urbaine environnementale.

Céline Granjou est directrice de recherches en sociologie des sciences et de l’environnement à l’INRAE. Ses travaux portent sur les politiques de conservation de la nature, la biodiversité, la transition écologique, les sols.

Collection Écotopiques, les derniers titres

Publié le25 novembre 2021
Mis à jour le15 septembre 2021