Auteur(s) Jean-François Massol
Dans le cadre de la sociologie de la littérature, ce recueil d'articles étudie les relations fortes existant entre la production littéraire et l’enseignement du français-lettres.

Présentation

Aux propositions théoriques élaborées à ce sujet par R. Balibar en particulier, il se propose d’apporter une série de retouches et de compléments. Parce qu’on peut avoir tendance à les négliger, il choisit de privilégier la série de réformes qui transforment l’enseignement secondaire de manière importante de 1880 à 1907, une évolution aussi déterminante pour la littérature que celle qui concerne, à la même époque, le français d’école primaire. Ainsi, par exemple, avec la disparition des vers latins en classe de seconde, la place et la conception de la poésie se trouvent modifiées fondamentalement. À travers l’analyse du premier poème en vers d’Arthur Rimbaud, on peut observer comment les exercices scolaires informent la création poétique. L’étude de textes de J. Vallès, M. Proust ou A. Gide, permet également de souligner l’effet des pratiques réformées aussi bien au niveau des genres qu’à celui des représentations littéraires de l’École. À propos d’un roman de Martin du Gard adapté en manuel de lecture courante, l’auteur met enfin en évidence les circulations permanentes qui existent entre la littérature et les pratiques scolaires qui s’y rapportent.

Hors collection, les derniers titres

Publié le 27 mars 2004
Mis à jour le 18 octobre 2017