Auteur·e(s) inge degn

Présentation

Le fantasme est privé et le mythe est collectif, mais les fantasmes originaires sont communs tous et une mythologie peut bien être celle d’un homme seul. C’est sur le potentiel individuel et collectif, psychique et culturel de ces deux phénomènes que se focalise l’analyse de six des romans de Michel Tournier (Vendredi ou les limbes du Pacifique, Le roi des aulnes, Les météores, Gaspard, Melchior et Balthazar, Gilles et Jeanne, La goutte d’or). L'étude présente ici suit l'élaboration mythique des fantasmes centraux de livre (ceux de la fusion, de la séparation et de l’agression) sous forme de mythes du paradis et de mythes du sacrifice.

Hors collection, les derniers titres

Publié le27 janvier 1997
Mis à jour le14 décembre 2020