Auteur(s) Marie-Odile Pittin-Hédon
Il s'agit de savoir comment l’écrivain écossais contemporain Alasdair Gray convie la périphérie du texte à participer à sa propre construction.

Présentation

Les marges du texte, les multiples acceptions du mot « marges » dans le contexte écossais contemporain : telles sont les pistes que cet ouvrage tente de suivre. L’étude, entièrement consacrée à Alasdair Gray, mais mettant en relation l’œuvre de ce dernier avec celles de ses contemporains et de ses illustres prédécesseurs, explore la capacité des marges — tout ce que Genette nomme le paratexte — à modifier, embrouiller, commenter, devancer, voire même devenir le texte. Elle étudie notamment le tissage étroit entre les illustrations grayiennes et « leur » texte, l’inversion occasionnelle de la priorité entre texte et image, et plus largement l’investissement et la textualisation de l’espace périphérique du livre chez Gray. La notion d’intertextualité est également examinée de près, pour ce qu’elle informe l’œuvre de Gray tout entière, et ce qu’elle voit ses mécanismes principaux détournés à but de subversion. De pièges en erreurs, de commentaires en contradictions, c’est à un véritable jeu de piste jubilatoire que ce livre est conduit.

Collection L’Écosse en question, les derniers titres

Publié le 1 juin 2004
Mis à jour le 20 août 2019