CEI n° 23 / 2016

Intuizione e forma. André Jolles: vita, opere, posterità
Sous la direction de Silvia ContariniFilippo FonioMaurizio Ghelardi
Lettres et sciences humaines, Culture italienne, Littératures et cultures étrangères
Ce numéro se propose de relancer le débat autour de la figure, cruciale mais quelque peu oubliée, d’André Jolles. Romaniste, historien de la culture et de l’art, proche de Johan Huizinga, Jolles est ici étudié du point de vue de sa biographie, de la relecture de son œuvre et de celui de son legs à la critique successive.

Présentation

Une approche d’histoire culturelle est adoptée par la plupart des auteurs des articles contenus dans la première partie de l’ouvrage, qui approfondissent la figure d’un Jolles comparatiste et lecteur (Otterspeer), éclaircissent la chronologie des portraits de Jolles (Van der Lem), creusent les réflexions de Jolles autour des figures de la Nymphe et de la Gradiva (Sacco) et explorent les rapport entre Warburg et Jolles (Targia). La deuxième partie du volume est consacrée à une relecture des œuvres italianisantes de Jolles : le problème de la périodisation des époques culturelles sous l’angle de l’étude du nominalisme (Tabarroni), la lecture du Décaméron (Guérin, Bragantini et Fichera), celle des Fiabe teatrali de Gozzi (Penso). La troisième partie, Percorsi e letture, se propose de relever le défi d’un legs de Jolles à la critique contemporaine, à travers une relecture critique de son opus majeur, les Formes simples (Fonio), du repérage d’autres « formes » dans la culture italienne du XIXe siècle (Bouchard) et dans la littérature comparée du XXe siècle (Rondini), et d’une lecture croisée entre le concept esthétique du sublime et le « Mémorable » jollesien (Panella). Enfin, les annexes du volume contiennent un inédit du spécialiste reconnu de Jolles Walter Thys et une mise à jour bibliographique de, et sur Jolles préparée par Silvia Contarini et Filippo Fonio.

Revue Cahiers d'études italiennes, les derniers titres

  • CEI n°35 / 2022
    Roman et Histoire, Histoire et Roman en Italie et en France de l'Antiquité à nos jours
  • CEI n° 34 / 2022
    Territoires et pouvoir. Une perspective franco-italienne
  • CEI n° 33 / 2021
    Personaggi femminili e categoria di genere nella Commedia dantesca
  • CEI n° 32 / 2021
    Femmes aux multiples talents : entre littérature et d’autres pratiques intellectuelles et artistiques
  • CEI n° 31 / 2020
    Les Italiens en Europe (2). Circulations artistiques, littéraires et savantes (XVe-XVIIIe siècles)
  • CEI n° 30 / 2020
    La «biblioteca totale». La citazione nell’opera di Gesualdo Bufalino
  • CEI n° 29 / 2019
    L’art de la prédication au XVe siècle : efficacité rhétorique et figurative
  • CEI n° 28 / 2019
    La culture italienne en France au XXe siècle : circulation de modèles et transferts culturels
  • CEI n° 27 / 2018
    Les Italiens en Europe. Perceptions, représentations, échanges littéraires et culturels (XIVe-XVIe siècle)
  • CEI n° 26 / 2018
    Da Ferrara a Buenos Aires. Contributi sulla ricezione italiana e internazionale dell’opera di Giorgio Bassani
Publié le  10 octobre 2017
Mis à jour le  21 août 2019