La quête du Saint Graal et la mort d'Arthur

Auteur·e(s) Juan Vivas
Traduit par Vincent Serverat
Lettres et sciences humaines, Culture hispanique, Littératures et cultures étrangères
Il s'agit de la première traduction française intégrale d’une œuvre importante de la littérature médiévale hispanique à partir du texte de l’édition de Séville (datant du début du XVIe siècle)

Présentation

La Quête du Saint Graal et la mort d’Arthur dans sa version castillane (Demanda del Sancto Grial) marque l’aboutissement de trois siècles de littérature arthurienne (XIIIe-XVe siècle). Elle utilise des modèles français qu’elle réécrit et transforme par l’intermédiaire d’une version portugaise qui, vers la fin du XIIIe siècle, avait déjà servi de relais littéraire entre la France et la péninsule Ibérique. Voici, pour la première fois traduite en français, la version intégrale de ce texte important de la littérature hispanique et européenne attribuée au moine Juan Vivas. L’œuvre donnée ici dans sa version du XVe siècle est parcourue de tensions extrêmes entre mysticisme et esprit profane, aspirations terrestres et idéal spirituel. On y retrouve la fine fleur de la chevalerie arthurienne dans le dédale des aventures du Graal. Mais de Perceval, Gauvain, Palamède, Lancelot ou son fils Galaad, qui remportera la compétition chevaleresque ultime ? Qui méritera le titre de meilleur chevalier du monde ?
Dans un univers d’aventures foisonnantes, la Demanda réserve une place de choix au merveilleux avec la bête aboyeuse, les apparitions du Saint Graal et bien d’autres mystères. Elle cultive avec délectation l’art labyrinthique des romans de quête chevaleresque qui fascinaient tant Don Quichotte. La Demanda castillane est sans doute la dernière expression poétique d’une chevalerie médiévale flamboyante.

Collection Moyen Âge européen, les derniers titres

Publié le  18 septembre 2017
Mis à jour le  24 avril 2020