CEI n° 31 / 2020

Les Italiens en Europe (2). Circulations artistiques, littéraires et savantes (XVe-XVIIIe siècles)
Sous la direction de Patrizia De CapitaniÉlise LeclercSerge StolfCécile Terreaux-Scotto
Lettres et sciences humaines, Culture italienne, Littératures et cultures étrangères, Histoire
Ce numéro des Cahiers d’études italiennes se concentre sur la notion de
« circulation » de l’art, de la littérature et des savoirs italiens à travers l’Europe du XVe siècle à la fin de l’époque moderne.

Présentation

Second volet d’une plus vaste recherche consacrée aux rapports entre l’Italie et l’Europe ce numéro des Cahiers d’études italiennes se concentre sur la notion de « circulation » de l’art, de la littérature et des savoirs italiens à travers l’Europe du XVe siècle à la fin de l’époque moderne.
En focalisant leur attention sur les mobilités des artistes, des formes artistiques et littéraires, des livres et des savoirs, les articles ici réunis renvoient une image de l’Europe comme espace à l’intérieur duquel se recomposent en permanence les équilibres et les rapports de force entre les nations, sur la base de leur différenciation culturelle.
 

Auteur·e(s)

Patrizia De Capitani est professeure de littérature italienne (XVe-XVIe siècle) à l’Université Grenoble Alpes. Ses études portent sur le théâtre italien et français de la Renaissance, l’édition de comédies du XVIe siècle, la traduction d’ouvrages italiens en France à la Renaissance, le roman chevaleresque italien (Boiardo) et sa réception en France du XVIe siècle au début du XIXe siècle.

Élise Leclerc est maîtresse de conférences en études italiennes médiévales et humanités numériques à l’Université Grenoble Alpes. Ses recherches portent sur civilisation italienne médiévale et en particulier la pensée politique florentine des XIVe et XVe siècles, la traduction, les corpora et l’édition savante numériques.

Serge Stolf est professeur émérite de littérature italienne à l’Université Grenoble Alpes. Ses études portent sur l’humanisme italien et latin au XVe siècle. Ses thèmes de recherches sont orientés vers l’éthique humaniste (L. B. Alberti) et sur les rapports entre culture laïque et culture chrétienne (Enea Silvio Piccolomini).

Cécile Terreaux-Scotto est maîtresse de conférences hors classe à l’Université Grenoble Alpes. Elle enseigne la langue, la littérature et la civilisation de la Renaissance italienne. Ses recherches portent sur la pensée politique pendant les guerres d’Italie, l’histoire de la famille, la traduction et la prédication de Savonarole.

 

Revue Cahiers d'études italiennes, les derniers titres

  • CEI n° 34 / 2022
    Territoires et pouvoir. Une perspective franco-italienne
  • CEI n° 33 / 2021
    Personaggi femminili e categoria di genere nella Commedia dantesca
  • CEI n° 32 / 2021
    Femmes aux multiples talents : entre littérature et d’autres pratiques intellectuelles et artistiques
  • CEI n° 31 / 2020
    Les Italiens en Europe (2). Circulations artistiques, littéraires et savantes (XVe-XVIIIe siècles)
  • CEI n° 30 / 2020
    La «biblioteca totale». La citazione nell’opera di Gesualdo Bufalino
  • CEI n° 29 / 2019
    L’art de la prédication au XVe siècle : efficacité rhétorique et figurative
  • CEI n° 28 / 2019
    La culture italienne en France au XXe siècle : circulation de modèles et transferts culturels
  • CEI n° 27 / 2018
    Les Italiens en Europe. Perceptions, représentations, échanges littéraires et culturels (XIVe-XVIe siècle)
  • CEI n° 26 / 2018
    Da Ferrara a Buenos Aires. Contributi sulla ricezione italiana e internazionale dell’opera di Giorgio Bassani
  • CEI n° 25 / 2017
    Orientaux et Italiens. Italiens et Orientaux
Publié le  12 octobre 2020
Mis à jour le  14 mai 2022