Sous la direction de laura antoniettimara capraroerika padovamarie thirion
Quel est le statut et la reconnaissance des femmes dans la sphère du travail intellectuel et artistique depuis le début du XXe siècle jusqu’à nos jours ?

Présentation

L’objectif de ce numéro est d’interroger la présence des femmes dans les sphères du travail intellectuel et artistique à l’époque contemporaine et plus particulièrement la manière dont s’entrelacent leurs différentes pratiques expressives : comment les femmes, si souvent reléguées à la dimension privée, arrivent à se frayer un chemin dans l’espace de la production intellectuelle et artistique ? Comment s’articulent, au sein de leurs parcours, ces différentes formes d’expression ?
Le pivot de notre analyse étant la littérature — tous les cas d’études présentés sont, en effet, des écrivaines ou des médiatrices dans le domaine littéraire —, ce numéro est divisé en deux volets en fonction de la typologie des pratiques qui accompagnent la production littéraire.

Le premier est dédié à des parcours de femmes — Natalia Ginzburg, Gina Lagorio, Léontine Zanta, Barbara Balzerani, Anna Banti — qui ont associé à l’écriture littéraire la pratique d’autres activités intellectuelles, telles que la réflexion philosophique, la collaboration avec le monde de l’édition et du journalisme, l’activisme politique et la critique cinématographique. Le deuxième volet, qui explore les liens entre le langage littéraire et le langage figuratif, présente des cas d’études — Elsa de’ Giorgi, Goliarda Sapienza, Inge Feltrinelli et Benedetta Cappa — où la production littéraire et les arts visuels représentent deux moments scindés qui, toutefois, s’entrelacent significativement.
 

Auteur·e(s)

Après avoir obtenu un Master recherche binational en Langues-Lettres à l’Université Grenoble-Alpes et à l’Università degli studi di Padova, Mara Capraro a été doctorante contractuelle à l’Université Grenoble-Alpes (laboratoire LUHCIE et UMR Litt&Arts) et poursuit actuellement son activité de recherche et d’enseignement en tant que doctorante et Lectrice de langue italienne à l’UFR Langues étrangères de l’Université Grenoble-Alpes. Ses recherches portent sur les romans carcéraux de l’écrivaine italienne Goliarda Sapienza, avec une attention particulière portée à l’étude du corps et de la communication non verbale.

Marie Thirion est doctorante en Études italiennes à l'Université Grenoble-Alpes (laboratoire LUHCIE) et prépare une thèse sur l'opéraïsme de la Vénétie depuis le début des années soixante jusqu'en 1973 . Ses recherches portent sur l'opéraïsme italien, l'anthropologie des mouvements sociaux et les liens entre pratiques politiques et territoire.

Après avoir obtenu un Master recherche binational en études italiennes-études françaises (Università degli Studi di Padova-Université Grenoble Alpes), Erika Padova prépare actuellement une thèse en littérature générale et comparée à l’Université Grenoble Alpes (Laboratoire Litt&Arts). Elle s’intéresse en particulier à la notion d’«imagination» dans l’œuvre d'Auguste Villiers de l’Isle-Adam, Oscar Wilde et Gabriele D’Annunzio et à son rôle dans la redéfinition du statut de l’artiste et de l’esthétique au tournant des XIXe et XXe siècles. Depuis 2016 elle combine recherche et enseignement. Actuellement, elle est enseignante vacataire à l'Université Savoie Mont Blanc. 

Après avoir obtenu son Master Recherche en Lettres modernes à l’Università degli Studi di Milano, Laura Antonietti a effectué un Master professionnel en Humanités numériques à l’Università degli Studi di Siena. Depuis octobre 2016, elle est doctorante en Études italiennes à l’Université Grenoble Alpes (en cotutelle avec l’Università degli Studi di Milano) où elle prépare une thèse sur l'activité éditoriale de Natalia Ginzburg.
Ses recherches portent sur la littérature italienne moderne et contemporaine, sur la culture éditoriale, l’histoire de l’édition et les archives d’écrivains et d’éditeurs, sur l’encodage du texte et l’édition numérique savante.

Revue Cahiers d'études italiennes, les derniers titres

Publié le2 mars 2021
Mis à jour le2 mars 2021