Sous la direction de maxime decoutstéphane chaudier
Au commencement, il y a une expérience, à la fois banale et tragique, banale parce qu’universelle, tragique parce que vécue par chacun en son corps et son cœur propres : devenir orphelin à l’âge adulte, à l’âge où il est justement normal de « perdre » ses parents.

Présentation

Mais ce qui s’inscrit dans le cours des choses n’est pas pour autant sans effet sur l’écrivain et sur son œuvre. Les textes réunis ici interrogent la productivité littéraire contemporaine de ces réalités existentielles si communes et si peu communes, si anciennes et toujours neuves, à travers différentes générations d’auteurs (Perec, Derrida, Cixous ; Claude Louis-Combet, Jean Rouaud ; Philippe Vilain, Gwenaëlle Aubry, Lydia Flem, Anne Pauly…). L’expérience du deuil ouvre un espace d’écriture lié à un désir d’exploration, entre exigences de l’intime et publication, où les formes littéraires se réinventent.

Auteur·e(s)

Professeur à Aix-Marseille université et membre junior de l’IUF, Maxime Decout est l’auteur de deux essais consacrés aux relations entre judéité et littérature : Albert Cohen : les fictions de la judéité (Classiques-Garnier, 2011) et Écrire la judéité (Champ Vallon, 2015). Il est l’auteur d’une trilogie sur les rapports entre authenticité et littérature parue aux Éditions de Minuit : En toute mauvaise foi (2015), Qui a peur de l’imitation ? (2017) et Pouvoirs de l’imposture (2018). Il a été en charge de l’édition de La Disparition, des Revenentes et du Voyage d’hiver pour la publication des œuvres de Perec dans la Bibliothèque de la Pléiade (2017) et a rédigé l’Album Romain Gary (Bibliothèque de la Pléiade, 2019). Son dernier essai s’intitule Éloge du mauvais lecteur (Minuit, 2020).

Stéphane Chaudier est professeur de littérature française à l’université de Lille. Il est spécialiste de littérature contemporaine et a publié un essai : Proust et le langage religieux : la cathédrale profane (Champion, 2004).

Revue Recherches & Travaux, les derniers titres

Publié le13 novembre 2020
Mis à jour le30 novembre 2020