Auteur(s) Sylvaine Bulle
Une analyse inédite d'une lutte politique et écologique.

Présentation

D’où viennent les ZAD (zones à défendre) ? Qu’est-ce que l’« autonomie politique » qui fonde théoriquement ce régime d’action ? C’est l’objet de cet ouvrage, le premier écrit par un universitaire sur ce sujet, qui appréhende les mouvements d’occupation tournés vers l’appropriation ou l’action directe en prise avec des territoires à partir d’une enquête de terrain menée en grande partie sur la ZAD Notre-Dame-Des-Landes.
En dehors du système marchand et capitaliste, même dans ses dernières itérations « vertes », l’autonomie politique défend l’idée que des formes politiques et sociales émergentes ne peuvent être absorbées. C’est le cas des ZAD qui, par l’occupation et la prise territoriale, tentent d’échapper à toute récupération politique.
L’étude menée par Sylvaine Bulle est une première approche universitaire sur un sujet qui, par sa nouveauté et sa radicale différence, échappait jusqu’alors aux normes classiques de la sociologie. Elle est l’une des premières à identifier les fondements normatifs, économiques et les grammaires structurées autour de principes moraux et politiques : la non domination, la solidarité et l’associationnisme dans la gestion des territoires ainsi que le refus des systèmes économiques et de toute extériorité renvoyant à un « dehors étatique ».

Auteurs

Sylvaine Bulle est professeure en sciences sociales à l’ENSA (université Paris Val de Seine - Diderot). Elle enseigne la sociologie et est spécialiste de la sociologie des conflits et de la guerre ainsi que de la violence politique.

Collection Écotopiques, les derniers titres

Publié le 23 janvier 2020
Mis à jour le 2 décembre 2019