Penser les formes filmiques contemporaines

Sous la direction de Vincent DevilleLoig Le Bihan
Lettres et sciences humaines, Arts visuels/Arts du spectacle
De nouveaux gestes et outils d’analyse pour penser avec exigence les images et les œuvres d’aujourd’hui.

Présentation

Comment penser les formes filmiques contemporaines dans un monde éminemment complexifié, à l’ère d’une mondialisation débridée, où la circulation des images n’a jamais été aussi massive et rapide ? C’est un véritable défi pour l’analyste des images, qui peut lui-même se dire contemporain à la seule condition d’être « celui qui perçoit l’obscurité de son temps comme une affaire qui le regarde et n’a de cesse de l’interpeller », selon le philosophe Giorgio Agamben. Articulée autour de quatre hypothèses de travail – Temporalités contrariées ; Mémoires stratifiées ; Espaces reconfigurés ; Mondes partagés – la réflexion collective menée ici interroge à la fois la manière dont les formes filmiques contemporaines pensent et analysent le monde, et comment elles suscitent en retour l’invention de nouveaux gestes, méthodes, postures, techniques, stratégies et outils analytiques afin de continuer à penser avec exigence les images et les œuvres d’aujourd’hui.

Auteur·e(s)

Vincent Deville est maître de conférences en études cinématographiques à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.
Loig Le Bihan est professeur en études cinématographiques à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.

Cinéma - émergences-résurgences, les derniers titres

Publié le  12 septembre 2022
Mis à jour le  13 septembre 2022