Textes réunis et présentés par Jean Serroy
Longtemps méconnu, Eustache le Sueur, grand peintre du XVIIe siècle aux côtés de Poussin et de Lebrun se trouve aujourd’hui au centre de nombreuses attentions grâce à d’importants travaux qui lui sont consacrés, notamment ceux de Alain Mérot.

Présentation

Considéré en son temps, au côté de Poussin et de Le Brun, comme un des maîtres de la peinture, Eustache Le Sueur a subi au fil des temps une longue éclipse. Sa « redécouverte » au XXe siècle, due aux importants travaux consacrés à son œuvre, notamment par Alain Mérot, a trouvé son point d’orgue en l’an 2000 avec l’organisation, par le Musée de Grenoble, de la première exposition monographique consacrée à l’artiste, et dans son prolongement, d’un colloque dont le sujet – « Littérature et Peinture au temps de Le Sueur » – entendait interroger, par un regard croisé entre les arts, les grandes problématiques artistiques et intellectuelles du temps. La présence des meilleurs spécialistes du peintre et, autour d’eux, de chercheurs particulièrement intéressés par les rapports entre les arts et par le foisonnement intellectuel des années 1640-1650, a ainsi permis d’ouvrir bien des voies. Et le fait que soient réunis, autour de l’œuvre de Le Sueur, tant des historiens de l’art que des conservateurs de musée, des historiens que des littéraires, a contribué à cette « fusion » des arts si chère au XVIIe siècle.

Hors collection, les derniers titres

Publié le 27 mars 2003
Mis à jour le 18 octobre 2017