Auteur(s) Bénédicte Coste
Cet ouvrage traite de la critique littéraire de Walter Pater, essayiste et portraitiste victorien. À travers un dialogue avec la psychanalyse, il fait ressortir la pertinence actuelle de ses écrits sur les questions littéraires essentielles.

Présentation

Cet ouvrage s’inscrit dans le cadre de la redécouverte, dans l’espace francophone, de l’œuvre critique de Walter Pater (1839–1894). Il est consacré à sa critique littéraire très souvent négligée en dépit de sa richesse et de l’éclairage qu’elle apporte sur les questions essentielles de l’analyse et la réflexion littéraires. À travers une lecture où l’œuvre dialogue avec la psychanalyse, il fait ressortir la pertinence actuelle des écrits patériens. Pater reformule en effet les notions établies de la critique pour les inscrire dans une perspective historique et subjective où la littérature devient nouage du temps et du sujet. Qu’il évoque les grands auteurs romantiques que sont Wordsworth et Coleridge, qu’il fasse le portrait littéraire de Mérimée ou de Lamb, qu’il élabore une approche du style et une vision tout à fait singulière de l’histoire littéraire, Pater est le talentueux critique de l’ère de l’autonomisation littéraire où la question de l’esthétique se redouble de celle de l’éthique.

Collection Esthétique et représentation : monde anglophone (1750-1900), les derniers titres

Publié le 21 juin 2010
Mis à jour le 20 août 2019