Textes réunis et présentés par Robert Bonamy
Le livre suit les multiples itinéraires et les démarches filmiques du réalisateur italien. Aux côtés de films réputés, plusieurs films méconnus sont étudiés.

Présentation


Le présent recueil, en associant esthétique et fabrique, plutôt que de penser les films de Rossellini au miroir de la seule société italienne ou en fonction de la prétendue césure entre cinéma et télévision, se propose de suivre ses multiples itinéraires. Les déplacements géographiques s’associent à des trajectoires historiques et temporelles complexes. Ce livre envisage aussi comment les films se font l’écho des sculptures, des textes poétiques, des créations théâtrales, des textes philosophiques que le cinéaste croise sur son parcours. L’autre piste, et cet enjeu est considérable, concerne l’empreinte des idées cinématographiques de Rossellini sur le cinéma moderne et contemporain, qui poursuit en quelque sorte les chemins tracés tout en les réinventant. Autrement dit, les films de Rossellini continuent leur fabrique…
L’ouvrage est vendu avec un DVD comprenant deux documents exceptionnels : La dernière utopie. La télévision selon Roberto Rossellini, par Jean-Louis Comolli et Adriano Aprà & Jean-Louis Comolli.


Collection La Fabrique de l'œuvre, les derniers titres

Publié le 15 décembre 2014
Mis à jour le 5 février 2018