Auteur(s) Lorenz Stein
Présenté et traduit par Mireille Blanc-Sanchez,  Marc Béghin
Lorenz Stein est l'auteur d'un ouvrage considéré par certains comme le premier ouvrage sociologique allemand. Est présentée ici la première traduction en français d'une partie de cette Histoire du mouvement social en France.

Présentation

Figure de proue des échanges et transferts culturels entre la France et l’Allemagne, Lorenz Stein (1815-1890) mérite aujourd’hui toute notre attention : l’œuvre de ce sociologue et philosophe du droit, qui fut l’un des pionniers de la « science de l’administration », servit en effet de source d’inspiration à bien des théoriciens de l’État social moderne. Marx la considérait comme l’une des meilleures sources de la pensée socialiste à ses débuts : un jugement qui fut repris dans la littérature marxiste ultérieure. Stein lui-même, qui avait pris appui, dans son traitement original de la « question sociale », tant sur la Philosophie du droit de Hegel que sur la nouvelle pensée sociale française (celle de Saint-Simon et de Fourier, en particulier), avait pourtant été très réservé sur les solutions proposées, dans les courants de pensée dits « marxistes », à cette question. Cherchant à éviter toute réponse révolutionnaire, il voulut plutôt faire progresser les réformes sociales, en mettant l’accent sur la nécessité de conduire les classes les plus défavorisées elles-mêmes à la propriété – et à la culture.
Est présentée ici, cent cinquante ans après sa publication mais pour la première fois en traduction française, la première partie de l'Histoire du mouvement social en France, de 1789 à nos jours le texte même qui, selon Herbert Marcuse, constitue le « premier ouvrage sociologique allemand ».

Collection Paroles d’ailleurs, les derniers titres

Publié le 1 avril 2002
Mis à jour le 20 août 2019