Sous la direction de philippe walter
Ce numéro interroge les imaginaires andalous : méthodologies, topiques et facettes.

Présentation

Contrairement à une idée préconçue, les recherches sur l’imaginaire ne se limitent pas au seul corpus théorique légué par Gilbert Durand. Si, depuis les années 1970, l’École de Grenoble a montré la voie d’un renouvellement nécessaire et durable des études d’anthropologie culturelle (y compris en linguistique et littérature), elle est loin d’avoir épuisé toutes les pistes maîtresses de cette rénovation. La première section (« Mythodologies ») du présent numéro offre trois études montrant l’étendue des champs théoriques ouverts par la mouvance des CRI et qui restent encore largement à explorer. 
La section « Facettes » accueille des travaux originaux et prometteurs de chercheurs s’inscrivant dans la mouvance des CRI.
De manière singulière, le dossier « Topiques » réuni pour le présent numéro vaut acte de naissance : la création de l’équipe MITEMA à l’université de Grenade. Cet acronyme de Mitos, Imaginarios, TEMAticos pluridisciplinares affiche nettement la pluridisciplinarité dans son programme de recherche présenté dans le Bulletin de liaison des CRI no 13 (printemps 2014, p. 26-27). Une vingtaine de collègues des départements d’anthropologie, d’histoire de l’art, de littérature comparée, de langues et littératures romanes, des études anglophones et même chinoises se sont unis à cinq collègues du département de français qui ont été la cheville ouvrière de ce nouveau CRI espagnol.

Revue Iris, les derniers titres

Publié le1 juin 2014
Mis à jour le3 février 2021