Auteur·e(s) oriane monthéard
Dans ses poèmes et dans ses lettres, John Keats place l’échange au cœur de l’écriture.

Présentation

Dans son œuvre poétique et dans la correspondance avec ses proches, John Keats offre à ses lecteurs deux versions différentes du rapport à l’autre, qui parfois s’influencent voire se rejoignent. Par le geste de l’adresse, qu’elle soit épistolaire ou lyrique, Keats va ainsi au-devant de ces autres imaginés que sont le destinataire des lettres et l’interlocuteur du poème. La rencontre avec le public anonyme, pour celui qui n’a pas été reconnu de son vivant, est restée en revanche autant souhaitée que redoutée, comme le suggèrent plusieurs paratextes et avant-textes, mais aussi les images poétiques de la transmission. Dans le cas du discours amoureux, la rencontre par l’écriture avec l’autre féminin se fait également très ambivalente et oscille entre la mise à distance et les fantasmes d’absorption. Entre les discours épistolaire et poétique, qui apportent ainsi chacun leur réponse à des problématiques communes, se construit alors un dialogue constant d’où naissent des discours et des genres hybrides.

Auteurs

Oriane Monthéard est maîtresse de conférences à l’université de Rouen où elle enseigne la traduction et la civilisation. Son domaine de recherche principal est la poésie romantique et plus particulièrement John Keats.

Collection Esthétique et représentation : monde anglophone (1750-1900), les derniers titres

Publié le19 novembre 2020
Mis à jour le24 septembre 2020