Sous la direction de
Présenté et traduit par Claudine Marc,  Martine Furno,  Jean-Charles Berthet
L'ouvrage offre, pour la première fois, la traduction française et annotée de quatre récits arthuriens du Moyen Âge qui n’existent qu’en latin, avec leur version originale.

Présentation

On sait que la légende du roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde a été conservée au Moyen Âge en ancien français et dans d’autres langues européennes (allemand, espagnol, italien, etc.). On la connaît aussi à travers de grands textes latins comme l’Historiaregum Britanniae (Histoire des rois de Bretagne) ou la Vita Merlini (Vie de Merlin) de Geoffroy de Monmouth. Mais on ignore généralement qu’il existe d’autres récits arthuriens du Moyen Âge qui n’existent qu’en latin. Ils concernent le roi Arthur, son neveu Gauvain et un chevalier nommé Mériadoc. Ces quatre textes émanent d’auteurs anonymes et datent du XIIIe siècle. Il s’agit d’Arthur et Gorlagon, de La véritable histoire de la mort du roi Arthur, des enfances de Gauvain et de L’histoire de Mériadoc.

Collection Moyen Âge européen, les derniers titres

Publié le 1 juin 2007
Mis à jour le 20 août 2019