Sous la direction de Angela Braito,  Yves Citton
Peut-on faire une « histoire de l'illusion » qui ne se confonde pas avec une litanie de dénonciations ? C'est le pari de ce livre qui propose une quinzaine de plongées ponctuelles dans différentes formes d'illusions.

Présentation

Allant d’un tableau de Jérôme Bosch au jeu vidéo Eternal Darkness, de l’aménagement des jardins des Lumières au marketing d’Apple, des fantasmagories scientifiques du XIXe siècle aux modélisations de l’économie néolibérale, de l’effet placebo à l’art contemporain, des premiers rayons X aux derniers drones, en passant par Lucrèce, Descartes, Diderot, Lessing, Freud, Hitchcock, Winnicott et Baudrillard, l'ouvrage explore une grande variété et formes de l'illusion.

Cette réflexion collective est placée sous les auspices d’un article célèbre de l’anthropologue britannique Alfred Gell, « La technologie de l’enchantement et l’enchantement de la technologie », traduit ici pour la première fois en français.
Au carrefour des imaginaires scientifiques et des pratiques interprétatives développées par les savoirs littéraires, ce volume multiplie les perspectives et les croisements disciplinaires, pour finalement s’inscrire dans le champ émergent de l’archéologie des médias. Les dix-sept études réunies ici gravitent autour d’une même question: comment et pourquoi apprendre à vivre avec les illusions, au lieu de s’obstiner à se battre contre elles ?

Collection Savoirs littéraires et imaginaires scientifiques, les derniers titres

Publié le 1 septembre 2014
Mis à jour le 10 octobre 2017